Municipales Paris : Contre les « people », Michèle Blumenthal programme les Experts de l' »innovation »

Pour affronter des poids lourds comme Jean-Marie Cavada (tête de liste UMP) et Christine Lagarde (numéro 2) dans l’arrondissement-clé du 12ème, la maire sortante PS Michèle Blumenthal sort le grand jeu. Aux « candidats people » dépêchés par l’UMP, celle dont la notoriété ne dépasse pas les frontières de l’arrondissement oppose les experts reconnus et « respectueux des électeurs ». L’ancien ministre de l’Economie et des Finances (sous Lionel Jospin) et actuel conseiller PS de Paris dans le 12ème Christian Sautter (numéro 2 sur la liste) et son colistier sociologue (estampillé « personnalité d’ouverture ») Jean-Louis Missika participaient mercredi 23 janvier à une réunion publique sur le thème « Développement économique, innovation et emploi« . En guest, l’économiste chouchou des médias Elie Cohen, venu prodiguer ses conseils et analyses. Ce dernier en est convaincu : les grandes métropoles du monde sont désormais en « compétition » pour attirer l’activité et l’atout de Paris réside dans ses « 3 C » : « connaissance« , « création« , et « culture« .

Mais chut, Françoise de Panafieu ne le sait pas encore ! Jean-Louis Missika a compté sur ses doigts. « 12 mots sur l’université » et « 25 mots sur l’innovation » dans le programme de l’adversaire de Bertrand Delanoë. « Mme de Panafieu sait effectivement aller à l’essentiel« , ironise le sociologue en référence au slogan de campagne de la candidate UMP. Le Maire de Paris, lui, « a de l’ambition » : « il a déjà fait beaucoup pendant sept ans » mais il ne compte pas s’arrêter là. « Sous la prochaine mandature, un milliard d’euros sera consacré à l’innovation pour donner à Paris les moyens du rayonnement économique mondial qui lui revient« . Au programme, la création d’une « Agence parisienne de l’innovation », la mise à disposition de 100 000 m2 de « pépinières d’entreprises », le développement de l’accès des PME au très haut débit et un grand pôle universitaire sur Paris-Rive gauche.

Et dans le 12ème ? « Le 12ème a de l’audace ! » mes amis, et c’est Christian Sautter qui le dit. Mais attention, ici, « l’innovation se nourrit de la tradition« , ou comment réunir habilement jeunes branchés et « seniors » dépassés. Exemple de cette savante articulation passé/avenir, le lancement d’un Pôle Artisanal liant l’héritage du faubourg Saint-Antoine et de la prestigieuse Ecole Boulle à de nouvelles structures telles que les Ateliers de Paris, qui accueilleront les jeunes artisans issus des écoles d’art. Ou encore l’ouverture d’un « Institut de la Vision » installé dans le célèbre hôpital des Quinze-Vingts créé par Saint-Louis à destination des aveugles.

Christian Sautter « fait un rêve »

Christian Sautter l’a avoué ce soir-là. Il « fait un rêve, le rêve de Bercy-Charenton« , comme vous aussi certainement. Dans cette zone de friches ferroviaires, le conseiller de Paris, en harmonie avec Jean-Louis Missika, rêve… d’innovation, c’est-à-dire d’aménager un nouveau quartier avec des logements, des espaces verts et des activités. Parmi elles, une « pépinière d’entreprises« , encore. Mieux, elles sera spécialisée dans l' »éco-mob« . Quezaco ? Ces entreprises auront comme priorité d’innover dans la « mobilité durable« , c’est-à-dire dans les nouveaux modes de déplacement. Ouf.

On décline généreusement l' »innovation », mais à Michèle Blumenthal de gérer les affaires courantes. Et la maire du 12ème, autoproclamée « maire de la proximité », de répondre aux questions des électeurs sur « la vraie vie », celle du « quotidien des gens ». Où comment l’on passe brutalement des « quartiers éco-mob » à la cuisson insuffisante des pommes de terre dans les hôpitaux de l’arrondissement. Non, il n’y a pas de petits sujets dans une campagne. Et des grands ?

PS: pour suivre l’intégralité de la campagne des municipales à Paris couverte par les étudiants en journalisme de Sciences Po, allez sur http://muniparis.wordpress.com