Dialogue avec mon scénariste

J’ai eu la chance de rencontrer il y a une dizaine de jours déjà Agnès de Sacy, scénariste, entre autres pour Zabou Breitman (L’Homme de sa vie, sorti en 2006, et le prochain actuellement en tournage) et Valeria Bruni-Tedeschi (Il est plus facile pour un chameau…, 2003, et Actrices, 2007). Elle est également membre du groupe élargi du Club des 13, ce club de 13 professionnels du cinéma emmenés par Pascale Ferran, la réalisatrice du très beau Lady Chatterley (2006), auteurs d’un rapport alarmant sur la situation du cinéma français. Ce rapport, en vente en librairie (éditions Stock), pointe la disparition progressive et inquiétante des films dits « du milieu », ces films qui se situent entre le cinéma d’auteur à très petits budgets et les grosses productions commerciales, bref ces films qui ont fait la force et la renommée du cinéma français avec ses auteurs à la fois populaires et exigeants comme François Truffaut, Claude Sautet, Jacques Demy…

Ce rapport dénonciateur est aussi (c’est même sa force) un remarquable travail de pédagogie, soucieux d’expliquer en détails les rouages de la fabrication d’un film, de l’écriture jusqu’à l’exploitation en salles. Et l’écriture, justement, occupe un chapitre entier, avec ce constat très sombre qu’en France, le scénario est le parent pauvre de la production cinématographique. En moyenne, moins de 2% du budget d’un film est consacré à cette étape pourtant cruciale. Le Club des 13 aimerait voir cette part grimper jusqu’à 5% et préconise de consacrer exclusivement au scénario une part importante du fonds de soutien versé par le CNC (Centre national de la cinématographie).

Mais au-delà du manque de moyens consacré à l’écriture, c’est surtout un manque de reconnaissance que subit la profession de scénariste, une profession qu’Agnès de Sacy défend avec passion dans cette interview de 5 minutes (après montage) enregistrée un vendredi matin au café Le Wepler, place de Clichy à Paris.


Publicités

Une Réponse

  1. Ah cette voix, Baptiste, j’aime !
    Place Clichy, le cinéma, 5 min qui ne pouvaient que m’intéresser…
    A vite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :